Pensée du jour du mois de la semaine

Il y a les photos et puis les petits et grands maux

Je voulais garder de belles photos de ma grossesse alors quand Léa est passé par là, on a pris le temps de d’en faire. Je les aime ces photos, je l’aime ce gros ventre et le petit Dino qu’il y a dedans. J’aime mon sourire et mon regard mais derrière ces photos il y a aussi ces dernières semaines que je trouve difficile.

Je voulais en garder ici quelques traces parce qu’écrire c’est aussi pour moi une façon de sortir cela de ma tête. Des choses drôles et des choses moins drôles.

Mon sommeil a été mis à rude épreuve ces derniers temps. Entre les soirées sauvages organisée par notre voisine du dessous (je veux bien essayer de pas tourner vieille conne mais 1h30 pour commencer une soirée me parait un peu tard… surtout pour un mercredi), les travaux de nuit, les insomnies courantes durant une grossesse, les envies de pipi toutes les deux heures et le syndrome des jambes sans repos, il faut pas compter sur moi en matinée… Qu’est ce qu’on dit toujours aux futurs parents ? Dormez un max avant qu’il n’arrive. Ahah.

Je ne supporte plus mes cheveux et si mon amie ne débarquait pas ce weekend, je crois que j’aurais demandé au Professeur de couper lui-même. En vrai… j’ai sous-entendu l’idée et il a dit non.

Je n’ai pas officiellement commencé mon congé maternité mais je ne vais plus à la librairie. Je n’ai écouté ni les copains, ni le personnel soignant, ni le Professeur qui me trouvaient fatiguée. Et j’ai fini par faire un malaise en boutique. Je peux vous dire que ma fierté est pas à son maximum. Et, il a encore fallu que je torche mon ego pour prendre cette décision.

Lundi j’avais deux visio pour lesquelles je n’ai pas mis la video. C’est la première fois que ça m’arrive de dire « non, là, les gars, ça le fera pas. » Je me trouvais trop fatiguée et la dernière fois que j’avais cette tête là on m’a prise pour la mère du Chat alors non.

J’écris ces quelques mots en espérant avoir enfin la force de sortir pour autre chose qu’un rdv médical et la vérité c’est que je ne sais pas si je suis trop fatiguée ou si j’angoisse de sortir seule et de faire un malaise.

Je ne sais plus quoi manger. J’ai toujours eu un bec à sucre alors au mieux mon appétit se porte vers les fruits au pire, le pot de Nocciolata. Je ne fais pas de diabète gestationnel mais depuis que la possibilité a été évoquée je vois le sucre partout et les repas me font paniquer.

J’ai trop d’eau. Mon corps fabrique apparemment de bien belles piscines pour PetitDino nageur et ce n’est pas une bonne nouvelle. Pas de diabète gestationnel, un PetitDino qui nous a fait une démonstration en live qu’il savait tout à fait absorber le liquide, il n’y a pas d’explication. Mais se sera donc un accouchement à l’hôpital et pas en maison de naissance et le mot « prématuré » a été prononcé. Plein de « si » et de « peut-être » qui font un peu tourner la tête.

Je passe la moitié de ma journée à dormir et l’autre sur les réseaux sociaux. Je sens mon cerveau chercher la facilité et j’aime pas du tout. J’aimerais me foutre quand même la paix au moins sur ce sujet mais la vérité c’est que je vois chaque livre fini comme une victoire et que je cherche absolument à me sortir de cet état.

Des brassières, des culottes de règles, des vêtements dans lesquels je vais rentrer pour l’automne. C’était ça le projet de la sortie. Et un goûter aussi. Et peut-être même le repas de ce soir. Quel suspens…

Des bisous

2 commentaires sur “Il y a les photos et puis les petits et grands maux

  1. Bonjour Tiphaine, j’ai été très heureux de te recevoir à la maison à Vias avec mes amis mais ces bons moments sont toujours trop courts.
    Je pense souvent à toi et à ta joie de vivre.
    Tu es en train de franchir un cap important dans ta vie et ce n’est facile. Il y a des hauts et des bas et surtout beaucoup de questions !
    Je te souhaite de positiver le plus possible et de faire plein de projets pour l’avenir à trois ou à quatre avec le minou.
    Que tout se passe bien pour la future naissance et pour ton petit Dino.
    Je t’embrasse très fort.
    François, ton vieux maître d’école.

    J'aime

    1. Merci François ! C’était un bonheur partagé que ce moment avec tes amis. Je suis vraiment contente d’avoir pu y participer et de me glisser le temps d’une matinée dans ce beau cercle d’auteurs de la région. C’est un moment qui m’a rempli d’une belle énergie !

      Ecrire me fait toujours autant de bien et dix jours après cet article, je me sens nettement mieux. Je suis à l’écoute de ma fatigue et de mon corps. Encore un petit mois (ou moins ?) à attendre et, après m’être bien reposé, j’accueille avec positivité ce moment suspendu.

      Merci pour ton message ! Je ne manquerais pas de venir te voir à notre prochain passage !
      Je t’embrasse

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s